Share this pageShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Suivez nos équipes sur le terrain

518

ENFANTS SOUFFRANT DE MALNUTRITION AIGUE SÉVÈRE ADMIS AU CENTRE NUTRITIONNEL D'AVRIL A JUILLET

907

ENFANTS ADMIS EN PEDIATRIE D'AVRIL A JUILLET

190000

DEPLACES INTERNES DANS LA REGION DE L'EXTREME NORD

POPULATION

22,25
millions d’habitants

TAUX DE MORTALITE MATERNELLE

596
décès sur 100 000 naissances

TAUX DE MORTALITE INFANTO-JUVENILE

88
décès pour 1000 enfants

CONTEXTE PAYS

Depuis 2015, le conflit entre groupes armés dans le bassin du Lac Tchad a engendré le déplacement de plus de 2,4 millions de personnes au Nigéria, au Cameroun, au Niger et au Tchad. Au total, on estime que 20 millions de personnes sont affectées par cette situation d’insécurité grandissante.

Dans l’Extrême Nord les populations font face aux crises de différentes natures (climatiques, épidémiques, alimentaires, etc..) de manière récurrente. et cette région devient de plus en plus enclavée et isolée du reste du pays. L’Extrême Nord recense plus de 65 000 réfugiés nigérians et 190 000 déplacés internes sur son territoire. La prévalence de la malnutrition aiguë sévère dans la région de l’Extrême Nord est de 2,2%, soit supérieure au seuil d’urgence.

Opérations

Depuis mai 2016, ALIMA a repris l’intégralité des activités de prise en charge médico-nutritionnelles au sein de l’hôpital de district de Mokolo près de la frontière nigériane. ALIMA assure la prise en charge nutritionnelle et les soins pédiatriques pour les enfants de moins de 5 ans souffrant de complication médicale et nécessitant une hospitalisation.

Au CNTI (centre nutritionnel et thérapeutique intensif) de l’hôpital de Mokolo, les équipes d’ALIMA soignent les enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. Cette structure hospitalise et soigne également les enfants réfugiés du camp de Minawao, qui représentent plus de 30% des admissions. Les pathologies les plus fréquemment prises en charge sont les infections respiratoires, les infections néonatales et les diarrhées aqueuses et le paludisme.