Share this pageShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Suivez nos équipes sur le terrain

148

PATIENTS ATTEINTS DU VIRUS EBOLA SOIGNÉS

2358

ENFANTS SOIGNÉS EN PÉDIATRIE

121

PATIENTS GUÉRIS EBOLA SUIVIS ET ACCOMPAGNÉS

POPULATION

11,800,000
habitants

MORTALITÉ INFANTO-JUVÉNILE

94
décès pour 1000 naissances

MORTALITÉ MATERNELLE

679
décès pour 100 000 naissances

CONTEXTE PAYS

L’épidémie d’Ebola a été déclarée en Guinée le 23 mars 2014 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Elle s’est ensuite progressivement étendue au Libéria et au Sierra Leone. Des cas ont également été rapportés au Mali, au Nigéria et au Sénégal au cours de la même année.

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest est la plus grave depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976. Selon l’OMS, l’épidémie a fait plus de 11 000 morts.

Opérations

En décembre 2014, ALIMA a construit un centre de traitement Ebola d’une capacité maximale de 40 lits. Les équipes ont soigné près de 85 patients atteints du virus et mené des campagnes de sensibilisations sur les mesures d’hygiènes auprès des communautés.

Près de 1 100 survivants d’Ebola sont recensés en Guinée. Bon nombre d’entre eux souffrent de douleurs articulaires, de fatigue chronique, de troubles de l’ouïe et de troubles oculaires. Certains ont développé des problèmes de santé mentale qui s’expriment à travers des cauchemars et des souvenirs récurrents.

ALIMA offre ainsi des soins médicaux et un soutien psycho-social à près de 120 patients guéris. Ces patients bénéficient aussi d’un suivi biologique complet grâce à un partenariat mené avec l’Institut de recherche pour le développement et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale.

Depuis juillet 2015, l’organisation soutient les services de pédiatrie et des urgences ainsi que le laboratoire de l’hôpital Régional de Nzérékoré.

En mars 2016, suite à la résurgence de l’épidémie, ALIMA a rouvert en urgence le centre de traitement Ebola de Nzérékoré en Guinée Forestière.

L’organisation participera à la seconde phase d’un essai vaccinal contre la maladie à virus Ebola. Le vaccin sera testé sur un échantillon de 2500 personnes en Basse Guinée.

Surveillance épidémiologique

ALIMA appuie les autorités sanitaires en renforçant les capacités de surveillance, de diagnostic et d’investigation dans les préfectures de Nzérékoré et Lola en Guinée Forestière. ALIMA a également soutenue la prise en charge de cas de rougeole en faisant notamment une donation de 80 000 doses de vaccins.