Share this pageShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Suivez nos équipes sur le terrain

3490

ACCOUCHEMENTS

156800

CONSULTATIONS GÉNÉRALES

1165

INTERVENTIONS CHIRURGICALES

POPULATION

5,400,000
millions d’habitants

MORTALITÉ INFANTO-JUVÉNILE

90
décès pour 1000 enfants

MORTALITÉ MATERNELLE

890
décès sur 100 000 accouchements

CONTEXTE PAYS

La République Centrafricaine est caractérisée par une forte instabilité politique depuis le coup d’Etat de mars 2013 qui a renversé le président François Bozizé. Le climat d’insécurité a poussé une partie de la population à fuir vers les pays voisins tandis que les déplacés et la population restée sur place se trouvent dans une situation de grande vulnérabilité.

Le paludisme est endémique et représente la première cause de mortalité dans le pays. L’accès aux soins est très limité.

Opérations

Depuis fin 2013, ALIMA soutient cinq centres de santé de la périphérie de Bangui afin de fournir un meilleur accès aux soins à la population. Aujourd’hui, les équipes médicales interviennent dans  2 sites de déplacés à Carmel et au centre Moukassa.

Elles approvisionnent en médicaments les structures de santé et assurent des consultations médicales, des accouchements, des campagnes de vaccination, ainsi que le dépistage et la prise en charge de la malnutrition chez les enfants.  L’organisation a aussi construit  une petite maternité dans l’arrondissement de Petevo à Bangui.

ALIMA a installé un centre de santé, avec un service d’hospitalisation et un bloc opératoire dans l’enclave. Ce projet a ainsi permis aux populations vivant à l’intérieur et comme à l’extérieur de l’enclave d’accéder à des soins de santé primaires et secondaires. En 2015, près de 1165 opérations chirurgicales ont été réalisées.

En périphérie, à Boboua, Boganda et Boganangon,  ce sont trois centres de santé qui ont été réhabilités. Les équipes ALIMA y mènent des cliniques mobiles afin de procurer des soins aux  populations vivant dans la forêt.

Dans le district de Boda, à 180 kilomètre au sud-ouest de Bangui, on compte 7 sites de déplacés et une enclave musulmane.  ALIMA y a réhabilité des structures de santé, notamment celle de l’hôpital du district.